Plus de 1 400 morts dans les violences cette ann?e en Ha?ti, selon l’ONU

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Plus de 1.400 personnes ont ?t? tu?es et plus de 1.000 ont ?t? enlev?es par des gangs cette ann?e en Ha?ti, a indiqu? l’ONU vendredi.

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Volker T?rk, en a appel? “au courage politique” et ? la “responsabilit?”, au niveau national et international, pour lutter contre “l’impunit? end?mique” dans l’?le.

“Depuis le d?but de cette ann?e, un nombre effarant de 1.448 personnes ont ?t? tu?es, 1.145 bless?es et 1.005 kidnapp?es par les gangs”, a-t-il indiqu?, en s’exprimant devant les m?dias ? l’occasion de la Journ?e mondiale des droits de l’homme.

Ha?ti est englu? depuis des ann?es dans une profonde crise ?conomique, s?curitaire, et politique. L’assassinat du pr?sident Jovenel Mo?se en juillet 2021 a profond?ment aggrav? la situation, avec une emprise de plus en plus forte des gangs.

Cette “crise prolong?e multidimensionnelle ne peut ?tre ignor?e”, a demand? M. T?rk.

“C’est un pays o? des gangs arm?s, qui seraient soutenus par les ?lites ?conomiques et politiques, contr?lent plus de 60% de la capitale, o? quelque 4,7 millions de personnes sont confront?es ? une faim aigu?”, a-t-il d?clar?.

Les effectifs policiers ha?tiens, qui s’?levaient selon l’ONU ? 13.000 agents actifs au mois de septembre, soit un ratio d’environ un policier pour 1.000 habitants, sont insuffisants.

La demande d?but octobre du gouvernement ha?tien d’une “assistance internationale” pour r?soudre la crise s?curitaire n’a pas encore ?t? suivie d’effets.

M. Turk a accus? les gangs d’utiliser “la violence sexuelle pour inspirer la peur et exercer un contr?le sur la population”. Selon un rapport publi? en octobre par l’ONU, des enfants “d’? peine 10 ans et des femmes ?g?es” sont ? compter parmi les victimes de viols collectifs, dont certaines “ont ?t? mutil?es et ex?cut?es apr?s avoir ?t? viol?es”.

Le Haut-Commissaire a insist? sur le fait qu’”il faut s’attaquer aux causes profondes de la crise, en particulier les in?galit?s sociales, la corruption rampante, la collusion entre des ?lites puissantes et les chefs de gangs, et l’impunit? end?mique”.

“Il est inadmissible que des personnes profitent de cette ins?curit? end?mique et de la souffrance des Ha?tiens”, a-t-il insist?, saluant par ailleurs la r?cente d?cision du Conseil de s?curit? des Nations unies de sanctionner les gangs et leurs meneurs.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com