Mondial: les supporters français déçus de la défaite des Bleus malgré un match “extraordinaire”

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

L’immense espoir d’une troisième étoile s’est muée en énorme déception pour les supporters français dimanche, après la victoire de l’Argentine sur les Bleus au bout d’un match “extraordinaire”, en finale du Mondial-2022…

L’immense espoir d’une troisième étoile s’est muée en énorme déception pour les supporters français dimanche, après la victoire de l’Argentine sur les Bleus au bout d’un match “extraordinaire”, en finale du Mondial-2022, qui s’est terminé aux tirs au but.

Sur les Champs-Elysées, rendez-vous habituel des fêtes footballistiques, plusieurs milliers de personnes avaient bravé le froid et le crachin pour suivre la rencontre sur leur téléphone portable, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Quelques clameurs et des feux d’artifice ont été entendus lors de la prolongation, quand l’attaquant français Kylian Mbappé a égalisé sur penalty.

“On est déçus, surtout avec une fin aux tirs au but”, explique Louane, 14 ans, venue avec ses parents du Jura. Mais “il y a eu des rebondissements et on y a cru”, ajoute-t-elle.

“C’était un match inattendu, extraordinaire, qui restera dans l’histoire du football”, réagit Iulian Ionita, 18 ans, enveloppé d’un drapeau bleu-blanc-rouge.

Le scénario de cette finale – la France menée 2-0 à la mi-temps, qui égalise pour arracher la prolongation et les tirs au but – restera aussi dans les annales pour Romain Balthazar. “Réussir à remonter deux buts puis un, c’est énorme”, explique cet étudiant ingénieur de 22 ans, venu de Reims. “On est venus exprès sur les Champs pour vivre ça” et “c’est génial”, assure-t-il malgré la pluie.

“Dans quatre ans”

Imeran Rahmi, 20 ans, s’est cru “dans les montagnes russes” grâce à l’exploit de Mbappé, auteur du premier triplé en finale d’un Mondial depuis l’Anglais Geoff Hurst en 1966.

En dépit de la défaite, Romain Balthazar se dit “fier” du parcours des Bleus lors de ce Mondial qatari. “On aura la troisième étoile la prochaine fois”.

Sur le Vieux Port de Marseille, jusque-là plutôt calme, la clameur est montée au moment où Mbappé a inscrit son premier penalty. Des supporters se sont agglutinés devant les vitres du bar Queen Victoria pour voir le match, aux chants de “La Marseillaise”. 

Au deuxième but de l’attaquant, moins de deux minutes plus tard, l’ambiance s’est enflammée avec des tirs de feux d’artifice et des klaxons dans les rues. 

Au troisième, pendant la prolongation, la ville de l’OM a même crié le nom du joueur du PSG. Mais les tirs au but ont eu raison de l’enthousiasme général.

“Ils ont très bien joué, l’équipe de France n’a pas démérité. Les tirs au but c’est toujours un peu la roulette russe”, dit à l’AFP Laurent Bergerot, ingénieur de 44 ans. 

A Lille, neige fondue et verglas très glissant ont accueilli les supporters déçus a la sortie des bars, rendant les déplacements très difficiles. 

“Ça a été un très beau match, je suis super déçue d’avoir perdu, j’ai plus de voix j’ai donné tout ce que j’avais, mais je suis fière, vraiment fière d’eux quand même”, a assuré, voix cassée, Flavie Serra, 24 ans.

Incidents à Lyon, Bordeaux et Paris

A Bordeaux, Anthony Brebis s’avouait “fortement dégoûté” et “encore sous le coup de l’émotion” à la fin de la rencontre. “On a une équipe jeune qui n’avait pas assez d’expérience  pour dépasser les 90 minutes”, dit-il, drapeau français sur les épaules et maquillage bleu-blanc-rouge sur les joues.

Au Grand-Bornand, où se disputaient dimanche des courses de Coupe du monde de biathlon, quelque 2.000 personnes se sont retrouvées sur la petite place du village haut-savoyard où un écran géant avait été installé. 

Le score à la mi-temps a découragé les moins fervents, qui se sont éclipsés, ratant l’incroyable remontée des Bleus. 

Dimanche, 14.000 policiers et gendarmes étaient déployés dans tout le pays, dont 2.750 à Paris. La plupart des magasins de la célèbre avenue avaient baissé le rideau en prévision d’éventuels incidents. Desforces de l’ordre, visés par des jets de bouteille et des feux d’artifice, ont fait usage de gaz lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Même situation tendue sur la place Bellecour à Lyon et à Bordeaux, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Mercredi, les célébrations de la qualification des Bleus pour la finale avaient été endeuillées par la mort d’un adolescent, renversé par un chauffard à Montpellier.

burs-cyj/ll/cd/

Les supporters français regroupés dans un bar parisien suivent la finale du Mondial entre les Bleus et l’Argentine, le 18 décembre 2022
• SEBASTIEN BOZON

Une supportrice suit la polongation de la finale du Mondial entre la France et l’Argentine depuis Paris, le 18 décembre 2022
• SEBASTIEN BOZON

Interpellation sur les Champs-Elysées après la finale France-Argentine, le 18 décembre 2022 à Paris
• CHARLY TRIBALLEAU

NewsAmericasNow.com