Les prix de l’essence, la prochaine bombe

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Depuis quelques jours, la rumeur enfle. Des importateurs de produits p?troliers op?rant en Ha?ti r?clament le paiement en dollar am?ricain des cargaisons pour les particuliers puis pour les stations-service.

L’explication avanc?e dans les coulisses – car rien n’est encore officiellement dit sur la question – est que les grossistes du p?trole amassent des montants consid?rables en gourdes et qu’il leur est impossible de trouver la contrepartie en dollar pour pouvoir placer de nouvelles commandes. Et les gourdes gard?es en caisse perdent de la valeur d’heure en heure.

Jusqu’? pr?sent, ces gros op?rateurs jonglaient avec le taux de change de la devise am?ricaine. La Banque centrale mettait des montants en dollars ? leur disposition ? un taux pr?f?rentiel et le minist?re de l’Economie et des Finances compensait certaines pertes. Rien de tout cela ne marche plus, ? la satisfaction des importateurs, disent plusieurs sources interrog?es par Le Nouvelliste.

La solution qui fait son chemin est de sortir de la grille des prix fix?e par l’Etat ha?tien et de vendre les produits p?troliers comme les autres marchandises import?es : en dollar ou au taux du jour.

Cette pratique marquerait un tournant important dans la fixation du prix des produits p?troliers ? la pompe et m?me sur le march? noir.

On s’acheminerait vers une lib?ralisation totale du march? p?trolier. Vers un choc des prix sans pr?c?dent.

Ceux qui sont favorables ? cette option ne disent pas comment ni en quelle devise l’Etat va percevoir ses taxes sur des produits de grands volumes avec des prix fluctuant au jour le jour ou d’heure en heure.

Ceux qui sont totalement oppos?s ? cette pratique expliquent que la population va ?tre grug?e par les marchands de gaz et autres essences.

Au moment d’?crire ces lignes, la rumeur continue d’enfler, la pratique s’installe, les autorit?s n’ont pas encore exprim? leur position.

Il faut dire que l’ins?curit? et l’impossibilit? de circuler en confiance sur les routes ha?tiennes ont d?j? caus? la hausse des prix des produits p?troliers sur le march? r?el. La raret? du dollar est aussi aliment?e par l’ins?curit? qui plombe toutes les activit?s ?conomiques du pays.

Pendant que le gouvernement m?nage son ?go et ne crie pas ? l’aide ni assez fort ni assez souvent, la situation concr?te en Ha?ti se d?t?riore et le pire approche ? grands pas.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com