Avec Alvarez, Messi s’est trouv? un lieutenant

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Dans sa qu?te de sacre supr?me, Lionel Messi s’est trouv? un lieutenant: en provoquant un penalty puis en marquant un doubl? en demi-finale contre la Croatie (3-0) mardi, le jeune attaquant argentin Julian Alvarez a propuls? son ?quipe vers la finale du Mondial-2022.

Initialement, le r?le d’assistant privil?gi? de “La Pulga” devait ?tre jou?, comme au Mondial-2018, par Angel Di Maria, ou par l’attaquant de l’Inter Milan Lautaro Martinez, si pr?cieux dans la conqu?te de la Copa America en 2021.

Mais le premier revient de blessure et semble en m?forme et le second est en crise de confiance, n’ayant gu?re r?ussi dans ce Mondial que le dernier tir au but contre les Pays-Bas en quarts, celui de la qualification.

Suffisant pour donner sa chance ? Alvarez, jeune buteur de Manchester City, 22 ans, arriv? il y a un an de River Plate o? il a ?t? lanc? dans le grand bain par Marcelo Gallardo.

Il a forc? le verrou

Scaloni l’a d’abord utilis? comme rempla?ant, contre l’Arabie saoudite (d?faite 2-1) puis surtout face au Mexique, quand sa rentr?e ? l’heure de jeu a rendu dynamisme et imagination au jeu argentin, qui en ?tait fort d?pourvu (2-0).

D?s le match suivant, contre la Pologne, Lionel Scaloni le titularise. Le jeune attaquant va le remercier de sa confiance, en convertissant une passe dans la surface d’Enzo Fernandez, son ex-co?quipier ? River, pour le 2-0 (67e). Puis il r?cidive en huiti?me de finale contre l’Australie, ?galement pour le 2-0 (l’Australie a ensuite r?duit le score), en interceptant un ballon hasardeux avant de le pousser au fond des cages (57e).

Mardi, au Stade Lusail, c’est lui qui a forc? le verrou croate, jusqu’alors si efficace dans ce tournoi. D’abord en arrivant en avance devant le gardien Dominik Livakovic, dont l’intervention a ?t? sanctionn?e d’un penalty transform? par Messi (34e).

Ensuite, Alvarez s’est lanc? dans un raid de plus de 50 m?tres pour marquer le but du break, avec deux contres favorables qui doivent autant ? sa puissance qu’? la r?ussite (39e).

Enfin, juste avant d’?tre remplac? par Paulo Dybala, il a conclu une offrande en retrait de Messi, auteur d’un num?ro sur le c?t? droit de la surface (69e, 3-0).

“Joueur fantastique”

? Manchester City, Alvarez joue aussi les r?les de doublure. Barr? par Erling Haaland, il ne joue que des bouts de match.

Cela ne l’emp?che pas d’avoir inscrit trois buts cette saison en Premier League, et de s’attirer les ?loges de son entra?neur Pep Guardiola: “Je sais ? quel point c’est difficile quand on ne joue pas r?guli?rement… Mais depuis le premier jour, beaucoup de choses nous impressionnent chez lui.”

“C’est un joueur fantastique”, abonde son partenaire ? City, le d?fenseur n?erlandais Nathan Ak?. “Il est tr?s technique, tr?s difficile ? marquer, avec une bonne finition. Un mec super, un peu timide.”

Sa g?n?rosit? est pr?cieuse pour les Argentins. Quand Messi est dispens? des t?ches d?fensives, lui ne compte pas ses efforts, g?nant la relance adverse.

Les supporters argentins ne se trompent pas concernant l’importance nouvelle d’Alvarez, entonnant les “Julian, Julian” en tribunes.

“J’essaie toujours de donner le meilleur, sur le terrain ou depuis le banc en encourageant mes co?quipiers”, disait Alvarez apr?s le match contre l’Australie. Gageons qu’en finale, ce ne sera pas depuis le banc.

Difficile d’imaginer Scaloni se passer de son nouvel artificier. Avec Alvarez aux c?t?s de Messi, l’Argentine sera un finaliste redoutable.

Nicolas GAUDICHET/AFP

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com